voyage - cyclotourisme - voyage cyclotourisme - financer voyage - financement cyclotourisme - financer voyage vélo - budget voyage - budget coyage cyclotourisme

8 conseils pour établir son budget voyage

Pour financer tout projet, il est important d’établir un budget prévisionnel selon tes besoins, envies et moyens. Cette étape te permet de faire le point, de préciser la suite des choses et ce que ton voyage à vélo va te coûter (à peu près). Ce document pourra aussi être utile pour démarcher auprès d’éventuels partenaires ou encore demander des bourses de financement.

Pour t’aider, tu retrouveras un gabarit de budget voyage dans la section des fiches pratiques.

À savoir

Dans le monde du voyage, une rumeur court évaluant en moyenne à 10 000€ par an et par personne (soit environ 14 000$CA) le coût d’un voyage itinérant à vélo. Un chiffre moyen qui se révèle régulièrement vrai, sans être immuable.

Établir un budget voyage prévisionnel en 8 étapes

En quelques mots, établir un budget prévisionnel consiste à lister, catégoriser et évaluer l’ensemble des frais encourus par un projet.

1 – Lister l’ensemble des achats de matériels et billets de transports : vélo et accessoires, équipement bivouac, habits techniques, votre équipement électronique et numérique (ordinateur, livre numérique, appareil photo, chargeurs, etc.), et aussi l’ensemble des transports  …

2 – Établir l’ensemble des dépenses prévues pour le voyage : Allez-vous dormir à l’hôtel ou en camping sauvage ? Allez-vous cuisiner ou manger dans un restaurant ? Souhaitez-vous acheter beaucoup de souvenirs. L’idéal est de se donner une moyenne, comme Solidream par exemple, qui s’était donné le défi de ne dépenser qu’un total de 8€/jour.

3 – Ajouter à cela une marge de manoeuvre : N’hésitez pas à arrondir votre résultat à la hausse afin de prévoir un fond financier pour l’imprévu et les dépense que celui-ci peut engendrer.

4 – Catégoriser : Ouvrer un fichier Excel et lister l’ensemble de vos dépenses en les classant par catégories.

Suggestions de catégories : Équipement vélo, Équipement bivouac, Habits, Santé, Administratifs et transports, Communication, Dépenses courantes (nourriture et camping lors du voyage).

5 – Chiffrer : Maintenant que vous savez ce que vous voulez (puisque vous avez lister vos besoins) il faut préciser cette recherche en sélectionnant les items que vous souhaitez prendre. Cette étape permet d’évaluer la somme finale, et surtout de vous réajuster selon vos besoins ou  capacités.

6 – Lister les ressources potentielles : Pour établir un budget prévisionnel il faut aussi anticiper les ressources potentielles (apports personnels, bourses, dons, partenariats) – N’oubliez pas de quantifier aussi les avantages en nature.

7 – Égaliser : Dans un budget les ressources et les dépenses doivent s’égaliser pour être juste. Vous devez donc anticiper les paiements potentiels afin de savoir aussi la somme que vous devez aller chercher auprès des financeurs.

8 – Scénariser (Non obligatoire) : Vous pouvez anticiper plusieurs situations en présentant plusieurs scénarios.

À éviter dans un budget

Si le budget est un document personnel, il n’y a aucune restriction. Cependant si tu comptes l’utiliser comme support pour des demandes de bourses ou subventions, il y a certaines erreur à éviter :

  • Éviter le mot voyage : Les éventuels financeurs soutiennent un projet et pas des vacances.
  • Ne pas afficher les dépenses trop personnelles, comme par exemple ne chiffrez pas des cadeaux pour votre famille, mais chiffrez les cadeaux prévus pour les donateurs en cas de financement participatif.
  • Éviter un design trop sobre : Pour la diffusion, il faut éviter un budget illisible. Et puis, ce n’est pas parce qu’on parle de chiffres que l’on ne peut pas être esthétique.

Quelques sites à feuilleter

Voilà déjà un bon début pour établir un premier budget voyage. Puis pour t’aider, tu peux retrouver mon fichier excel type pour élaborer mes budgets dans la section des fiches pratiques.

Dernière petite notre pour dire que c’est toujours intéressant de parler chiffres, d’être prévoyant, etc. Cependant voyager n’est pas toujours le symbole de dépenses ou de trop de prises de tête dans les préparatifs. Alors je termine sur la citation de ce voyageur rencontré au hasard de la route…

« Lorsque je suis parti de chez moi j’aurai pu devenir un sans-abri. J’ai préféré être un voyageur… »


À chacun sa manière de gérer son argent ou encore de planifier un budget. Et vous, quelle est la votre ?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *