Un peu de moi

DSC01788


Je m’appelle Laura Pedebas, j’ai 25 ans et, je l’avoue, je suis accro au cyclotourisme.


 Les voyages, le vélo et moi

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été une cycliste du dimanche. Enfant j’avais bien un vélo, mais un de ceux qui ne font que rouiller au fond du garage.

En 2009 c’est un peu par hasard que je suis remontée à vélo – J’avais des rêves de voyages dont je ne savais que faire et je n’étais pas capable de les mettre seule à exécution. J’ai donc répondu à une annonce internet pour trouver un partenaire de voyage. Il voulait voyager à vélo, moi je voulais juste voyager. Alors je me suis adaptée. Armée de mes plus beaux rêves d’ailleurs j’ai foncé chez Décath’ m’acheter le vélo le moins cher du magasin, j’ai chipé de vieilles sacoches de vélo à ma mère, j’ai retourné le garage pour y trouver les matelas et duvets du grand voyage familial au Canada de 1998, et j’étais fin prête. Prête à prendre le train pour l’inconnu (La destination et le partenaire de voyage). Au bout du chemin c’est la Loire à vélo qui m’a ouvert ses bras. Des bras tendres et chaleureux, un revêtement parfait, une signalisation sans tracas, une Loire nature et culturelle, des villes dynamiques, un passé détonant à travers ses châteaux… Bref, le paradis.

Vous connaissez peut-être ce sentiment de liberté et de bien-être qui vous envahit lorsque vous avez les cheveux au vent et aucune contrainte ? Ce sentiment qui s’accroche à tout votre corps lorsqu’adulte vous redécouvrez le vélo ?

Ce sentiment là je l’ai eu. Il s’est agrippé à mon esprit sans que je m’en rende compte, et j’ai adoré. Alors j’ai continué… L’eurovélo 6, les Amériques. Toujours plus loin, toujours plus long.

Aujourd’hui je peux décrire ma relation au vélo comme une révélation. J’y ai trouvé un mode de vie, un moyen de transport qui me convient parfaitement et un outil révolutionnaire pour engager la transition énergétique. J’espère même pouvoir arriver à vivre de cette passion en défendant l’usage du vélo et la pratique du cyclotourisme.

Et la suite : Cyclonomade.net

Au retour des Amériques j’ai eu envie de partager cette passion au-delà d’un simple blog de voyage où je ne parlerai que de moi, comme c’est le cas pour La Cyclonomade. Alors j’ai travaillé sur un site nouveau : Cyclonomade.net. Ce site se veut être une plateforme de partage afin de rassembler l’ensemble de la communauté cyclotouristique. Allez y jeter un oeil, et si le site vous plait je vous invite à participer afin de partager vous aussi votre expérience ou vos interrogations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *