À mon retour d’Amérique je suis retournée vivre un temps dans ma région natale, l’Hérault. Cette région là je ne l’avais jamais beaucoup aimé et jamais cherché à la connaitre. Alors lorsque j’ai vu cette offre d’emploi dans le village de St-Pons-de-Thommières (Hein ? C’est où ça?), j’ai décidé d’aller porter ma candidature à vélo. Une belle occasion pour repartir et surtout redécouvrir l’Hérault à vélo.

hérault à vélo
L’Hérault à vélo

Les préparatifs

Avec seulement un ou deux semaines de repos depuis mon arrivée en France, je ne ressens pas vraiment le besoin de me préparer. Je pars avec le même matériel que la Patagonie, le même désir de découverte, l’habitude et le goût de voyager seule et à mon propre rythme.

Le plus gros défi de ce départ aura été de remettre ma bécane sur les roues. Entre les bris dus aux différents transports, mon manque de compétences et la perte de tous mes outils…, le travail est conséquent, cependant mon vélo roule et je prend la route un samedi matin en cette fin du mois de mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *