Catégorie : Philo vélo

des racines et des ailes - cyclotorisme - vie nomade - la cyclonomade

Est-ce qu’un nomade peut s’enraciner ?

Après avoir dû annoncer une rupture amoureuse sur le web, j’ai acquis une certaine “pudeur numérique”. Ainsi je parle rarement de mon intimité depuis le début de La Cyclonomade. Cependant j’ai l’impression qu’il est temps pour moi de vous raconter ce qui s’est passé dans ma vie ces deux dernières années. Une façon de vous expliquer pourquoi j’ai été moins présente, mais aussi pour vous partager l’avenir du site.

apprécier la pluie à vélo - cyclotourisme - voyager à vélo - la cyclonomade

Savoir apprécier la pluie à vélo

Certains diront qu’il n’y a rien de pire que la pluie à vélo. D’autres diront que c’est le vent, les côtes, les crevaisons… Bref, si on veut, on peut toujours trouver milles façons de râler contre l’adversité. Cependant on peut aussi prendre la vie du bon côté et avoir beaucoup de plaisir à rouler… même sous la pluie !

Voyager local ?

On pense souvent que le bout du monde est plus propice à l’aventure et à la découverte, sans pour autant penser à aller découvrir ce qu’il existe à côté de chez soi. C’est un cri du coeur qui sort ici : Pensez aussi à rester près de chez vous ! En plus on n’a pas le choix cette année…

bonheur à vélo

L'art de trouver le bonheur à vélo

Il paraît qu’il suffit d’y croire. D’autres diront qu’il faut vouloir pour pouvoir. La vérité c’est qu’il y aura toujours des milliers de mots ou d’expressions qui suivent être utilisés pour raconter la même histoire ; celle où tu fermes les yeux et te lance à corps perdu dans le bonheur… Et si le bonheur était à vélo ?

cyclotourisme - oser partir - oser voyager - partir - voyage vélo - voyager à vélo - la cyclonomade

Lettre à toi qui n’ose pas partir

Tu as les pieds cloués au sol et l’esprit qui vagabonde. À moins que ce ne soit l’inverse; des pieds qui fourmillent pour un esprit prisonnier. Mais prisonnier de quoi ?
La question te taraude sans réussir vraiment à la formuler.
Peux-tu réellement partir ?

blues du retour - blues voyage - rentrer de voyage - voyager à vélo - cyclotourisme - la cyclonomade

Le blues du retour : comment rentrer après un voyage de cyclotourisme

Comme vous le savez sûrement, en février dernier j’ai répondu à l’invitation au voyage des papillons monarques. Sur un coup de tête (ou presque), j’ai pris un aller simple pour le Mexique. Mon objectif était de pédaler jusqu’à Montréal avec les papillons en pleine migration, une façon de regarder le monde de leur point de vue et de parler de protection de l’environnement. Après 5000 km de vélo en solitaire (ou presque), je suis arrivée à Montréal le jeudi 14 juin 2018. Alors après 2 semaines à la maison, un déménagement et un moral sorti des chaussettes, je vous parle de mon retour à la maison et des astuces employées pour éviter (ou presque) le blues du retour.