cyclotourisme - voyage vélo - la cyclonomade

Tu rêves de cyclotourisme sans oser te lancer ? Ou bien sans savoir comment préparer un voyage à vélo ? Et si je te disais que le premier frein au voyage est la peur de l’inconnu. La peur de faillir, d’avoir des projets trop fous pour soi, ou encore de ne pas être à la hauteur de ce rêve là. Cependant, la meilleure option pour rendre un projet à portée de main, c’est d’y aller étape par étape. Cela te permet d’avoir une meilleure vision et d’y aller à ton rythme. Pour t’aider, voici une liste rapide qui permet de concevoir les grandes lignes de ton projet.
Et ne t’inquiète pas, c’est plutôt facile !

préparer son voyage cyclotourisme - voyage à vélo - préparatifs voyage - cyclotourisme - La Cyclonomade
Sur les sentiers du Québec ©La Cyclonomade

1. Passer du rêve au projet

Comme tout projet, pour bien préparer un voyage à vélo il faut commencer au commencement :

  • Établir ton objectif principal – Pourquoi souhaites-tu voyager ? Quel est ton objectif profond ? Pourquoi ce voyage te colle tant à la peau ? L’objectif principal est la flamme qui t’anime. Il peut être sensé ou non. Il peut être intime aussi, dans ce cas tu peux le garder pour toi. Cependant c’est important de l’identifier et de mettre des mots dessus. C’est lui qui va te donner l’énergie de monter ce projet.
  • Développer des objectifs secondaires – Différents de ton objectifs principal, les objectifs secondaires représentent d’avantage les étapes de ton voyage, mais aussi le rythme que tu vas t’imposer.
  • Identifier les problématiques – Tous les rêves sont un peu fous. Il faut cependant s’assurer qu’ils soient réalisables avant de s’élancer à corps perdu. Évaluez tout : la météo, le temps disponible, les saisons, les vents forts, votre forme physique, le relief, etc. Identifier les problématiques du voyage permet de mettre en place des solutions alternatives, ou tout simplement de ré-évaluer ses objectifs.

Exemple – Lors de mon voyage à vélo travers le Québec, mon objectif était de découvrir le pays dans lequel j’allais m’installer. Mes objectifs secondaires étaient de rendre visite à mes amis et parcourir la route verte. Le tout sur un rythme de 80 km par jour, avec un jour de repos par semaine. Cependant je n’avais pas assez observé le relief ce qui m’a valu de mauvaises surprises en cours de route. Quant aux problématiques anticipées, mon objectif était d’être de retour avant les premières neiges.

Garde bien en tête qu’un voyage à vélo est très adaptable. Il suffit donc de vous poser les bonnes questions pour être sûr d’aller dans la bonne direction et t’ajuster au fur et à mesure de l’évolution de ton projet.

2. Planifier l’itinéraire

L’objectif n’est pas de mettre au point un tracé définitif mais rendre ton projet plus concret en commençant à le visualiser et te projeter. En faisant les recherches pour planifier ton itinéraire, tu vas aussi commencer à amasser des informations pertinentes pour tes préparatifs. Ce sera ta base pour ton échéancier et ton budget qui seront les prochaines étapes.

Si tu veux faire un voyage à vélo sans savoir où aller

Tu souhaites partir en voyage à vélo mais tu es en panne d’inspiration ? Pas de problème. Réfléchis à ce que tu recherches (quel type de destination, quel type de confort, etc.) et demande un coup de main à la communauté des voyageurs à vélo :

Si tu sais où tu pars en voyage

Avant de se lancer à corps perdu sur un itinéraire à vélo, tu peux aussi prendre le temps d’analyser le terrain. Pour cela Internet est génial, car il donne accès à tout un tas d’informations précises qui vont te permettre d’être préparé et d’anticiper les situations difficiles. Pour cela tu dois te renseigner sur :

  • Le climat
  • Le relief
  • Les meilleures routes à prendre
  • Les vents dominants
  • La politique du pays

Ces étapes vont te conforter (ou non) dans ton projet. Avec cette base tu vas pouvoir évaluer ton itinéraire prévisionnel (qui peut changer bien sûr), les kilomètres que tu comptes parcourir, ta moyenne quotidienne, les début et la fin de ton parcours.
Rapidement un début de logistique va se mettre en place.

3. Un échéancier pour bien préparer son voyage

Simple outil pratique pour mettre au clair les étapes des préparatifs, il est cependant indispensable pour s’organiser et se coordonner. Moi, j’aime me fabriquer mon propre calendrier sur Excel et y lister toutes les étapes mois par mois. Cependant à toi de voir quel outil te convient le mieux. L’objectif ici est de lister toutes les étapes utiles des préparatifs et de les organiser afin de s’assurer de passer par toutes les étapes.

  • Brainstorm : Pour commencer liste simplement toutes les étapes de ton projet (exemple : planifier l’itinéraire, acheter l’équipement manquant, créer un blog, équiper le vélo, faire un week-end cyclotourisme pour tester le matériel, etc.)
  • Liste des tâches : Décline ensuite toutes tes étapes par des tâches (ex: acheter le vélo : Se renseigner auprès des voyageurs, aller visiter 1 à 3 magasins de vélo, se renseigner sur les pneus, décider si je prends ou non un moyeu dynamo, etc.).
  • Mettre une échéance : Aussi, chaque tâche doit avoir une date limite pour te permettre de garder le rythme et d’être prêt pour ta date de départ. Et puisque de nouvelles tâches s’ajoutent souvent, pense à te faire un échéancier dynamique que tu pourras modifier pour être d’autant plus efficace, et à l’heure dans tes tâches.

Avec tout ça, tu devrais commencer à voir ton échéancier prendre forme ! Et pour t’aider on offre un gabarit d’échéancier de voyage gratuit.

4. Gestion des points indispensables

Intimement relié à l’itinéraire et l’échéancier, voici quelques points à ne pas oublier:

  • Avoir les documents d’identités nécessaires et valide pour la durée du voyage (et au-delà selon la destination) demandé par le ou les pays de destination ;
  • Faire tous les vaccins obligatoires et recommandés pour la destination.

5. Établir son budget

Mettre en place un budget prévisionnel n’est pas obligatoire, sauf si tu cherches des financements auprès de commanditaires. Cependant, avoir un budget concret permet de te rendre compte de ta capacité financière et de tes besoins réels. Cette prise de conscience concrète donne souvent un élan de motivation important pour préparer un voyage d’ailleurs.

Par exemple, si tu sais que tu as un budget total de 1000 euros et que tu souhaites dépenser chaque jour 50 euros en nourriture et hôtel, et que tu as un billet d’avion à 500 euros par dessus. il est assez rapide de voir que tu ne pourras pas faire un voyage de plus de 10 jours. Et en plus tu n’auras aucune marge de manœuvre en cas de bris de vélo ou autre.

Le budget peut aussi devenir une pré-liste des préparatifs et de l’achat du matériel

Et pour t’aider à préparer ton voyage, on a même créé un gabarit de budget de voyage gratuit !

6. Le financement

Après la problématique de trouver du temps pour réaliser un voyage à vélo, la 2e grande question est le financement… Comment financer un voyage à vélo ? Voici plusieurs façons passées rapidement en revue :

  • Économiser en amont : À la fois la plus simple et la plus difficile. Mais économiser en amont d’un voyage t’offre ensuite la possibilité d’évoluer en liberté.
  • Travailler ou faire du bénévolat en voyageant : Un peu plus complexe car si tu es à l’étranger il va falloir obtenir des visas de travail. Travailler t’obligerait aussi à rester à un même endroit quelques temps. Cependant tu as de nombreux sites pour t’aider : HelpX, WWOOFing, Work Away, …
  • Trouver des financeurs / commanditaires : Être payé pour voyager fait rêver. Cependant, je ne le dirai jamais assez, être payé veut dire travailler. Vous devez donc être à la hauteur de vos engagements sur le long terme.

7. Préparer aussi le départ

Préparer son voyage c’est bien, mais on néglige souvent le départ en lui-même. Que va-t-il se passer avec ton appartement, ta voiture, ton chien, ton poisson rouge, le courrier, ton forfait téléphonique, ton stock d’affaires que tu ne va pas utiliser durant ton voyage ?
Veux-tu une fête de départ ? Rouler un peu avec des amis ou de la famille ? Partir en toute discrétion ?


Alors, es-tu prêt à te lancer dans la belle aventure du voyage à vélo ?
Si tu as besoin de plus de soutien pour préparer ton voyage, je t’invite à aller lire le guide Oser voyager à vélo qui enter en profondeur dans les étapes des préparatifs – et bien plus.