usa à vélo - états-unis à vélo - amérique du nord à vélo

Découvrez l’Amérique du Nord à vélo

Hormis les grandes distances à parcourir, l’Amérique du Nord est un territoire idéal pour le cyclotourisme. Les paysages sont à la fois variés et époustouflants, les gens accueillants, et les ressources plutôt accessibles – à l’exception de l’eau au Mexique.En plus, le vélo est généralement bien accueillit par les gens. Au Canada et aux États-Unis, les larges bas-côtés forment une belle route sécuritaire pour les cyclistes. Ce sera une belle destination pleine de surprises et s’avère être une destination de cyclotourisme pour tous les niveaux. 

 Zoom sur le cyclotourisme en Amérique du Nord

Bienvenue dans le Maine

Voyager à vélo au Canada

Le rocher percéLe Canada à vélo est une destination nature avec des paysages incroyables. D’ailleurs, pour marquer les 150 ans de la Confédération du Canada, le sentier trans-canadien a aussi fêter sa mise en route après 20 ans de travaux ! 4000 km pour relier les deux côtes du pays !

Au Nord de Vancouver, c’est la vie sauvage, le Yukon. Le nord avec tous ces trésors et ses ennuis – je pense surtout aux ours, mouches noires et autres bêbêtes,… Une expérience à vivre en elle même !
Cependant la plupart des cyclistes vont davantage aller rouler dans la ville Vancouver et ses environs. Parmi les lieux remarquables, vous devez absolument profiter de la ville en elle-même, de l’Îles Victoria, et des  Rocheuses canadiennes en allant rouler sur la promenade des Glaciers. Cette célèbre route qui donne accès aux plus beaux sites de la région.

En continuant votre route à vélo vers l’Est en descendant les Rocheuses canadiennes, le voyageur à vélo arrive dans les grandes plaines. Vents forts et longues distances à travers des paysages sans changements… Les plaines font parfois débat parmi les cyclotouristes. Car si certains arrivent à apprécier ces grands espaces vides et à l’horizon infini, d’autres vont vivre ce moment comme un cauchemar avec un vent de face. C’est près de 2000 km pour rejoindre Edmonton à Thuder Bay au nord des Grands Lacs.
Les Grands Lacs vous offrent un paysages aux airs maritimes en plein milieu des forêts du Canada. Hormis la douceur de l’eau, il est difficile d’imaginer que l’on ne soit pas au bord d’un océan… Si vous aimez les territoires maritimes, prenez votre temps aux Grands Lacs car quelques détours vous offrent l’accès à des Baies uniques : Baie Georgienne, Péninsule de Bruce, etc.

Après Ottawa, la capitale politique du pays, vous arrivez au Québec, avec la célèbre Route verte qui se promène à travers toute la province. À vous les villes de Montréal, célèbre pour ses festivals culturels en été, et Québec, la première ville européenne en Amérique bâtie par les Français. Si vous passez par là n’oubliez pas de vous arrêter aux chutes Montmorency et l’île d’Orléans. Toujours plus à l’est on entre dans le territoire des maritimes au fil du fleuve Saint-Laurent. Là on se heurte aux géantes des mers – les baleines- et à des paysages nouveaux que nous dévoile la Gaspésie ou ses îles (îles du Prince Édouard, îles de la Madeleine, …) et leur terroir local qu’il fait bon partager !

Voyager à vélo est un véritable plaisir au Canada. Les bas côtés sont très souvent présents et larges, les automobilistes conciliants et si vous allez dans le sens du vent, votre voyage devrait être plutôt facile !

Pour vous aider à planifier votre parcours : La route verte (Québec), Bonjour Québec (Québec), Sentier Transcanadien (Canada).

Voyager à vélo aux États-Unis

Bear Tooth pass, Montana, USA - usa à vélo - cyclotourisme usa - cyclotourisme états unis - vélo en amérique du nord
Bear Tooth pass, Montana, USA

Si le Canada se résume assez facilement par une grande route, il est plus difficile de résumer les 50 états des États-Unis en quelques mots. Cependant, peut importe où tu comptes aller aux États-Unis à vélo, on ne s’y ennui jamais. D’abord il y a les Grands parcs nationaux de l’Ouest américain permettent d’allier plaisirs et défis sportifs pour aller admirer les merveilles étonnantes de la nature avec la Grand Canyon, les parcs de la Sierra Nevada, etc. Comme au Canada, les régions du centre se composent de grandes distances à travers champs, mais c’est génial de rencontrer aussi les États-Unis et leur côté western !

Une autre région qui se démarque culturellement, la Louisiane. Zones humides, parcs nationaux, villes anciennes et sur des airs de jazz. Un régal pour le voyageur à vélo, même si les tensions raciales se font toujours sentir. Ensuite, toujours plus à l’Est, la côte se dévoile de ville en ville : Miami, New-York, Boston, etc. Et même si ce pays est le paradis de la voiture, le vélo y trouve aussi sa place. Soit par le réseaux de voies cyclables mis en place par l’association Adventure Cycling, soit sur les larges routes tout simplement. Vous pourrez être surpris  de voir la quantité de cyclistes dans certaines villes comme San Francisco, Portland, et même New-York !

Pour vous aider à planifier votre parcours : L’association Adventure Cycling et leur réseau de pistes cyclables.

Voyager à vélo au Mexique

Côte ouest du MexiqueDurant mon voyage à travers l’Amérique du nord, , c’est le Mexique qui m’a éblouit. À ce jour c’est le pays qui m’a le plus surpris et charmé par ses couleurs, son dépaysement, sa chaleur et sa nature encore plus spectaculaire parfois… Il faut être un peu téméraire pour ne pas frissonner sur la route quand les voitures passent souvent trop proches de vous. Il y a moins de villes importantes comme aux USA, mais on trouve de la nourriture et des hôtels (pas chers) à peu près partout. Le Mexique est, sans hésitation, une expérience que je conseille à tous les cyclonomades qui ont envie de goûter à un pays nouveau et différent.

La Baja Californie est un peu désertique est esseulée. Cependant de paysages magnifiques et surprenants s’y cache. Là-bas vous pouvez vous retrouver dans une magnifique crique d’eau turquoise après une journée de désert, ou encore partir nager avec des requins baleines. La côte ouest (de Mazatlán à Puerto Vallarta) est luxuriante et vous promets de la détente au bord de l’eau. Et même s’il faut grimper n’hésitez pas à passer dans le centre du pays.

Les paysages sont magnifiques et les villes sont à découvrir avec leur ambiance chaleureuse et pleines de vie. Guadalajara, Mexico City, Queretaro, Oaxaca, pour les plus importantes. Les provinces de Oaxaca et des Chiapas sont de véritables trésors de nature. Les Chiapas notamment sont restées assez authentiques et les sites touristiques sont encore assez peu fréquentés. Le Yucatan est très beau avec ses sites mayas et les plages paradisiaques, cependant j’ai bien moins aimé car cette région est une destination phare des Américains et Canadiens en vacances. Toutes les informations sont en anglais, les prix en dollars, tout vaut plus cher,

Le Mexique à vélo c’est merveilleux, mais cela comporte tout de même deux gros points faibles. Les voitures n’ont pas l’air de faire attention aux cyclistes, et jamais vous n’aurez de faveur du fait que vous êtes à vélo. Pas de réduction dans les transports (bus ou traversier), vous payez le prix des voitures pour entrer dans des sites patrimoniaux, etc.

Mais comme tout pays, il faut s’informer avant et suivre l’actualité pour connaitre les quelques endroits où il ne faut pas aller.

Carnets de route de voyageurs à vélo

Traversée du Canada à vélo (français)

Solidream

Mexique à vélo

Voyage Forum

  • Daniel Duval

    C'est intéressant tout ça en ce qui concerne le Canada, mais je constate que comme beaucoup de français vous avez intégrée l'idée du Canada d'un océan à l'autre en faisant du Québec une province. Pour l'essentiel en ce qui concerne le Québec et le Canada vous n'allez pas au-de-là de certains clichés convenus. Et c'est dommage.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *