Destinations cyclotourisme

Pas toujours évident de trouver sa prochaine destination vélo. Il suffit de regarder un planisphère et le monde s’offre à nous à travers un labyrinthe incroyablement dense de routes sinueuses. Bref, dans cet entremêlement… vous n’êtes pas plus avancé…
Et si tu sais déjà où tu aimerais aller; as-tu regardé si c’était la bonne période pour t’y rendre ? T’es-tu renseigné sur l’état des routes, leurs dénivelés, etc. ?

Non ?

Parce qu’une chose est sûre, c’est qu’en voyage à vélo on ne peut pas toujours partir au hasard… Que ce soit la météo, le dénivelé, les formalités pour le passage des frontières ou le trafic routier… Voici autant de points qui vont impacter ton expérience du cyclotourisme. Voire peut-être, à terme, te dégoûter… Et ce serait bien dommage car voyager à vélo est une expérience en soi, et une fois que l’on y a goûter, on ne peut plus revenir aux vacances classiques !

Donc voici quelques grandes lignes pour t’aider à ne pas te jeter dans l’inconnu :

Quoi regarder pour un choix éclairé de sa prochaine destination cyclotourisme ?

Commençons par les informations pratiques de bases. Afin de s’assurer un voyage à vélo dans de bonnes conditions, il faut prendre connaissance :

  • De la direction des vents dominants : parce qu’avoir toujours le vent de face est assez épuisant. Voici un résumé du fonctionnement des vents sur notre planète. Cependant il est intéressant de regarder cela par pays car cette carte n’est pas absolue.
  • Du relief général : l’effort n’est pas le même entre les Rocheuses ou la Loire à vélo. Pour vérifier ça Google Maps version vélo suffit à se faire une idée.
  • Les tendances météo : quelle est la période idéale pour visiter la région envisagée ?
  • La politique du pays : davantage valide pour des destinations politiquement instables. Cependant on peut aussi avoir des surprises où l’on ne s’y attend pas et qui impact tout de même le voyageur. Comme ce fût le cas en Thaïlande en 2016 qui était en deuil national suite à la mort du roi souverain.

Et valider le tout avec vos contraintes : le temps que vous avez, les kilomètres que vous pensez rouler dans la journée

Faire ce petit travail ne va pas vous garantir un voyage sans aucune contraintes, seulement en prévenir quelques unes qui pourraient jouer sur votre moral. Au moins, tu partiras averti!

Et quand la météo, le relief ou le voyage en lui même est contre vous, n’oublies pas de respirer, faire le vide et prendre aussi le bon côté des choses !

Faut-il suivre ses rêves à tout prix?

De nombreux voyages commencent avec un rêve. Tsé, ce genre de rêve qui trotte dans la tête et qui est tellement présent qu’un jour on sait que passer à l’acte n’est plus un choix, mais un besoin ? Ou bien encore ce même rêve, mais plus impulsif, qui s’accroche par hasard et qui ne te quitte plus… Un peu comme l’a vécue Cheryl Strayed.

En tout cas, ces rêves là commencent généralement pas des images, une histoire, une envie…

Faut-il suivre ce rêve et aller jusqu’au bout ? Oui… Et non.

Si tu es prêt à aller au bout de ton rêve coute que coute, et si tu es renseigné, vas-y ! Mais si d’importantes contraintes semblent se dessiner, ce n’est peut-être pas une bonne idée. Partir aveuglé par une idée fixe peut amener à se mettre en difficulté. Par exemple, lorsque je suis partie en Patagonie je souhaitais absolument passer par la Carretera Austral. Cependant le temps imparti et une grippe assez violente m’a obligé à mettre cette idée de côté et à faire du stop sur la Ruta 40. Oui c’est une amertume, mais je sais que si j’étais restée fixée sur la Carretera Austral, je me serai certainement mise en danger… Et puis, finalement, ce serait une bonne excuse pour repartir !

Comment trouver une destination cyclotourisme ?

À travers le site La Cyclonomade, je partage mon expérience, cependant je souhaite aussi partager des informations et sources d’informations pertinentes, reliés à des témoignages d’autres voyageurs. Une façon de créer une source d’informations spécifiques aux voyageurs à vélo à travers une seule plateforme.

—–

Cependant le choix de la destination cyclotourisme et de l’itinéraire peut parfois devenir un réel casse-tête. Alors avant de vous lancer dans une course folle de questions j’ai tout de même deux conseils à vous donner. Tout d’abord, il faut effectivement préparer un voyage à vélo, mais pas trop. Les grandes lignes suffisent, et le reste s’écrit sur la route ! Ensuite, c’est plus le partage d’une belle parole qu’un cyclonomade m’a confié pour me rassurer dans un mauvais moment…

« À vélo, il n’y a pas de mauvais choix, toutes les routes sont belles »

Une vraie leçon de vie non ?