L’ultime secret pour des vacances pas chères

Le premier frein aux vacances est bien souvent l’argent. Et cette situation se reflète bien dans les statistiques de l’INSEE. Et devinez quelles sont les premières dépenses pour les vacances ? Le transport !Et oui, le transport couvre à lui tout seul près de 37% des dépenses en moyenne, contre moins de 10% pour les loisirs et la culture. C’est dommage non ? Car je ne sais pas pour vous, mais moi je souhaite me reposer et profiter en vacances, et non pas mettre la majeure partie de mon budget dasn l’essence et compter mes sous ensuite. Je partage donc avec vous mon ultime secret pour des vacances pas chères !

Pour des vacances pas chères, il faut diminuer les dépenses

Si le transport couvre à lui seul 37% du budget, il suffit de le supprimer et vous obtenez alors 37% de votre budget pour vos loisirs. Le calcul est assez simple non ? Et pour cela le vélo sera votre meilleur allié car il coûte peu cher à l’achat, dépense peu de carburant, vous rend autonome (pas besoin de payer d’intermédiaire) ; mais surtout vous pouvez adapter votre projet à vos besoins (agence de voyage disponibles pour partir la tête légère, vous pouvez aller loin, mais aussi découvrir les environs, etc.).

Adapter ses vacances à son budget et ses besoins

Pas besoin d’aller au bout du monde pour découvrir des territoires et être dépaysé. Je suis sûre qu’à 200km à la ronde de chez vous il y a des sites à voir, des histoires à découvrir, des lieux secrets voués à la détente…

Partir quelques jours à vélo peut parfois suffire à nous donner un air de vacances.

il suffit de se demander quel est votre objectif lorsque vous partez en vacances : Aller loin ou profiter ?

Moi je préfère rester à proximité mais pouvoir profiter un maximum des activités à faire, de m’offrir des luxes pour lesquels je n’ose pas trop dans mon quotidien.

Exemple de vacances pas chères aux environs de Montréal, Canada

Prenons l’exemple d’une fin de semaine pour un couple habitant à Montréal.

cyclistes - cyclotouristes - voyager en couple - blog cyclotourisme - blogue cyclotourisme - blog voyage vélo - blogue voyage vélo - plateforme cyclotourisme

En partant le samedi matin ils arriveraient pour le repas de midi à Saint-Hilaire. Ils mangent au restaurant pour une somme de 25$ pour deux (ou ils auraient pu faire un pique-nique s’ils étaient prévoyant). Ils font une rando sur le Mont Saint-Hilaire en après-midi, passent la soirée au Spa (34$ chacun), mangent au restaurant (50$ pour deux) et dorment au camping (24,35$ pour deux). Là encore ils auraient pu prévoir d’aller chez un hôte Warmshower s’ils l’avaient souhaité, mais c’est une fin de semaine en amoureux. Le dimanche ils repartent plus heureux que jamais et s’arrêtent simplement à Chambly pour un petit restaurant (40$ pour deux) et une visite du fort (5,65$ par personne).

Ainsi leur fin de semaine en amoureux où ils n’ont pas fait attention à leurs dépenses leur a coûté 218,65$.

En préparant un pique-nique pour le samedi midi et en partageant un repas et la nuit chez un hôte, la fin de semaine leur aurait coûté seulement 119,30$ pour deux. Plutôt intéressant non ?

Le vélo est donc l’astuce ultime pour profiter de vacances pas chères tout en s’offrant des moments de luxe auxquels nous n’aurions pas pu goûter autrement.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *