angkor, temps, cambodge, cyclotourisme

Les Temples d’Angkor à vélo

Après 2 courtes journées à Bangkok, nous avons filé à l’est pour aller à Siem Reap, au Cambodge, afin de visiter les temples d’Angkor à vélo.

Entrer au Cambodge

On ne s’en rend pas forcément bien compte lorsque l’on voyage, mais passer les frontières à vélo facilite quand même les choses… Il suffit de pédaler jusqu’à la frontière, de se présenter au poste de douane et de passer les différentes étapes selon ce que les douaniers demandent. Au pire, il faut faire une demande à l’avance, et se présenter ensuite à la frontière avec son visa en poche.

Cependant, voyager en sac-à-dos enlève toute autonomie de déplacement. Depuis Bangkok, il faut donc prendre un bus et se laisser aller au bon vouloir de la compagnie. Toutes les compagnies vous ferons passer par un intermédiaire pour avoir le visa rapidement et que ce soit plus simple de passer alors la frontière en groupe. Cependant attendez-vous à payer plus cher et n’avoir aucune explication… Une situation qui sent l’arnaque.

Je suis passée par Transport & Co : Témoignages à propos de la compagnie ici ! Tout s’est très bien passé à l’exception de cette petite arnaque citée précédemment…

L’idéal est de toujours se renseigner avant de passer une frontière, et de demander son visa en amont lorsqu’une taxe supplémentaire est demandée à la douane – que ce soit pour les voyages à vélo ou en sac-à-dos.

cambodge - scene de vie - enfants - kampot

Visiter les temples d’Angkor à vélo

Une fois à Siem Reap, différentes possibilités s’offrent à vous pour visiter les temples. À pied, en voiture, en taxi, en pousse-pousse… et à vélo ! Dans la ville de Siem Reap, de nombreux services de location de vélo sont disponibles. Ou bien pensez à vous renseigner auprès de votre auberge, le prêt de vélo est parfois inclu.

Visiter les temples d’Angkor à vélo est idéal car les temples s’étendent sur 1000 km2 environ. Il est donc très agréable de s’y promener en toute autonomie tout en s’égarant à travers cette nature unique.

Courte histoire des temples d’Angkor

Reconnu par l’UNESCO, dépoussiéré par Tomb Rider, encensé par les voyageurs; les temples d’Angkor attirent chaque année des milliers de visiteurs, dont beaucoup sont allés en Asie juste pour eux. La visite des temples permet de se promener dans une abondante forêt luxuriante tout en observant ces ruines spectaculaires aux sculptures étonnantes.

D’accord… Mais sinon, les temples d’Angkor, c’est quoi ?

Angkor est un site archéologique de l’ancienne capitale Khmer. Si les hommes étaient installés ici depuis bien longtemps (vestiges retrouvés datant de l’âge de bronze), le premier édifice du site actuel fût construit en 879 – le Preah Kô. La cité était bâtie selon des caractéristiques religieuses, mais elle est riche aussi de tout le savoir-faire de l’époque en termes de construction : mise en place d’une digue, installations hydrauliques, etc.

La cité a survécue à des guerres de territoires et guerres de religion.

Malgré la grandeur de la ville, l’empire Khmer fini par décliner. Jusqu’à ce qu’Angkor soit définitivement abandonnée et disparaissent de la carte.

Les temples sont redécouverts en 1570 et ont été classés patrimoine mondial de l’Unesco en 1992.

angkor, temps, cambodge, cyclotourisme

Quel billet choisir ?

En 2017 les tarifs sont de 37$US pour 1 jour, 62$US pour 3 jours et 72$US pour le billet de 7 jours.

Le billet d’une journée vous permettra seulement d’avoir un aperçu des temples. Idéal si vous ne souhaitez pas vous éterniser sur le site. Toutefois je recommanderai davantage le billet 3 jours afin de pouvoir faire le tour du terrain en toute autonomie et pouvoir prendre le temps de vous promener parmi les temples.

Par contre si vous souhaitez en profiter un maximum, prendre un billet d’une semaine vous permettra d’allier visites guidées, explorations solitaires et découvertes des sites éloignés (où peu de touristes vont d’ailleurs)…

Quoi faire à Siem Reap ?

Mais Siem Reap ne se résume pas aux temples d’Angkor, et il fait bon s’y promener, surtout si vous avez un vélo pour vous déplacer en autonomie.

Face au boom touristique de ces dernières années, le centre-ville actif a développé un ensemble d’activités à l’attention des touristes : bars, karaokés, et magasins de souvenirs remplissent la Pub Street et ses environs.
À même la ville mes activités favorites auront été de visiter l’immense marché, et de m’assoir dans un bar en dehors du centre afin de regarder passer les locaux. Mais le musée national devrait aussi vous intéresser car il relate l’histoire des temples d’Angkor et de la culture Khmer. Pour les ornitologues amateurs, vous serez davantage intéressés par le sanctuaire faunique Prek Toal.

Si vous souhaiter aller rencontrer un Cambodge peut-être plus rural, prenez vos vélos et partez sillonner les environs de Siem Reap. Vous pourrez accéder aux temples de Roluos, aller voir le lac de Tonlé Sap et ses villages flottants.

angkor, temps, cambodge, cyclotourisme, temples angkor à vélo

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *