blog cyclotourisme - site cyclotourisme - blog voyage à vélo - voyager et travailler - pvt - pvt et voyage à vélo - pvt et cyclotourisme -

Travailler et voyager : oui mais comment faire ?

Quand on devient cyclonomade, travailler et voyager ne sont pas deux activités incompatibles, au contraire. C’est un excellent moyen de financer son voyage tout en vivant de nouvelles expériences. Car une chose est sûre, c’est que tu occuperas sûrement des emplois que vous n’aurais jamais fait en restant chez toi. De plus, quant on est nomade, il est aussi agréable de prendre le temps de s’arrêter. Profiter pleinement d’un pays, de son peuple et sa culture, afin de se reposer avant de reprendre la route.

Alors travailler oui, mais comment ? Nous verrons ici les différents visas pour vous permettre de travailler légalement, les expériences de volontariat, et les métiers (auto-entrepreneurs ou non) que l’ont peut exercer un peu partout sur la planète.

Travailler et voyager en auberge de jeunesse
Des solutions pour allier voyage et travail – Auteur : Laura Pedebas

Les différents visas de travail

Pour travailler et voyager à l’étranger il faut généralement un visa de travail. Chaque pays à ses spécificités, c’est donc à vous de vous renseigner personnellement. Mais voici quelques pistes pour vous aider à travers les différents visas possibles.

  • PVT – Parfois méconnus mais idéal pour le cyclotourisme, le PVT (Permis vacances-travail) s’adresse aux jeunes de 18 à 30 ans. Ces visas permettent à leurs détenteurs de travailler légalement pour une durée limitée dans un pays choisi. Ces visas se mettent en place grâce à des accords bilatéraux entre deux pays. Chaque pays à donc ses propres visas de travail. Pour les français, un site très complet offre un panel d’informations et de conseils à propos des PVT.

Liste des PVT pour les Français : Argentine, Australie, Brésil, Canada, Corée du Sud, Japon, Nouvelle-Zélande, Hong-Kong, Russie, Chili, Brésil, Colombie, Taïwan, le Mexique et l’Uruguay

Liste des PVT pour les Belges : Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Taiwan et Corée du Sud

Liste de PVT pour les Québécois : Allemagne, Australie, Belgique, Chili, Corée, Costa Rica, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, France, Grèce, Honk-Kong, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-bas, Pologne, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Taïwan, Ukraine.

Pas de PVT pour les Suisses (pas d’accords gouvernementaux)

  • Permis de travail – Un permis de travail plus classique ne dépend que de l’administration du pays que vous souhaitez visiter, contrairement au PVT qui nécessite des accords bilatéraux. Dans ce cas à vous de faire les démarches nécessaires. Pour trouver les bonnes infos rien de tel que le site de votre ministère des affaires étrangères, le site d’immigration du pays concerné, et/ou le site de l’ambassade de votre pays présente dans le pays où vous souhaitez vous rendre.
  • Visa de tourisme – Avant tout voyage à l’étranger renseignez-vous pour savoir si vous avez besoin d’un visa tourisme pour rentrer dans le pays où encore y rester le temps que vous souhaitez. Avec ce visa vous n’aurez cependant aucun droit de travailler légalement.

Teste le volontariat et le tourisme alternatif

Certains disent que tout travail mérite salaire… Mais si pour une fois un travail mériterait un lit douillet, des repas chauds, une expérience incroyable et des fous rires avec des gens géniaux… Ça te tente ? Parce qu’au fond il n’y a pas besoin de gagner beaucoup d’argent pour vivre le voyage de ses rêves. Il suffit de ne pas en dépenser. Et pour cela de nombreux sites existent pour te mettre en relation avec des particuliers ou des associations qui échangent un accueil chaleureux (gîte et couvert) contre un coup de main pour développer un projet (construction, ferme, éducation, gestion d’évènements, etc.). Une occasion en or pour tester de nouvelles expériences, d’approfondir des compétences, rencontrer du monde, …

  • Work away – Permet de travailler sur des projets très variés. Le site est gratuit et tu peux consulter les annonces sans t’inscrire.
  • Wwoofing – Spécialisé pour le travail à la ferme. Tu dois sélectionner un pays et payer quelques dollars pour recevoir la liste de Woofers dans le pays demandé.
  • HelpX 
  • Job for bed – (Actuellement en pause, réouverture en 2018)

Les métiers qui font travailler et voyager

Il est de plus en plus facile de travailler depuis l’étranger grâce au télétravail et les ordinateurs. À vous de voir comment vous adapter pour mener la vie de vos rêves. Et pour vous aider voici une courte liste des métiers qui font voyager, ou que l’on peut pratiquer d’un peu n’importe où sur la planète :

  • Travaillez où pour voulez - Auteur : Laura Pedebas
    Travaillez où tu veux, quand tu veux – Auteur : Laura Pedebas
  • Bloggeur / influenceur
  • Traducteur
  • Accueil touristique multilingue
  • Professeur de français langue étrangère
  • Restauration
  • Infographiste
  • Professionnels de la santé (Médecins sans frontières, etc.)

Un conseil à partager ? Un truc à ajouter ? Une expérience à raconter ? Racontez-nous votre histoire avec un commentaire sur la thématique travailler et voyager !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *