viet nam - moto - Hoi An

Les différents types de vélo de voyage

Lorsque l’on n’y connait rien en mécanique (ou pas grand-chose), choisir son vélo de voyage peut se transformer en choix difficile. Alors on a 3 choix qui s’offrent à nous : aller au magasin de vélo avec un ami « qui s’y connait », faire 100% confiance au vendeur, ou bien se former. Non, parce qu’il faut savoir qu’un vélo peut tellement être adapté, que si un choix n’est pas mauvais, il ne sera peut-être pas idéal. Et puis, saurais-tu faire ton choix entre en cadre en acier ou en carbone ? Entre un vélo de route et un hybride ?Si oui, passe ton chemin; sinon voici donc quelques points de repère pour être sûr de ne pas faire d’erreur.

L’importance de bien choisir son vélo de voyage

Soyons clairs tout de suite : ce n’est pas tant le cadre qui fait un vélo, mais ses composantes. Hein ? Ben pourquoi faire un long article sur les cadres de vélos (puis il y en a d’autres qui suivent…). Eh bien c’est parce que le cadre a tout de même un impact important. La taille influence le positionnement (confort du cycliste), la matière influence le confort du cycliste et la durabilité du vélo, l’empattement influence sur la performance, etc.

Comprendre les atouts et inconvénients des cadres de vélo de voyage

 Il existe différents types de vélos adaptés à des besoins spécifiques. Voici, en vrac, les types de vélo de cyclotourisme les plus courants :

  • Le vélo de route 

Adapté pour limiter les efforts et rouler vite. Généralement léger (cadre en aluminium ou carbone), il apporte un maintien aérodynamique, un empattement très court et des composantes légères et performantes. Équipé pour la vitesse, les pneus sont souvent en taille 700, très fins et lisses. Très efficace et performant sur la route, il a l’inconvénient de rarement être équipé pour transporter des bagages (à surveiller avant l’achat) et sera très inconfortable sur les chemins de terre.

Ce type de vélo est idéal pour les cyclo sportifs en quête de performance, mais pas pour ceux qui sont en quête de polyvalence.

  • Le vélo hybride 

Croisé entre le VTT et un vélo de route (pour faire simple), ce vélo est avant tout polyvalent et peut passer sur tous les types de chemins. Le cadre est solide (aluminium ou acier) et accepte un large panel d’accessoires pour pouvoir l’adapter à ses besoins (pneus plus larges par exemple), ce qui le rend cependant plus lourd.

Ce type de vélo est idéal pour le cyclotouriste « classique », car il est un compromis entre la performance et la polyvalence.

  • Le vélo couché 

Modèle en plein essor. Avec lui le confort et l’aérodynamisme (plus qu’avec un vélo de route) sont une évidence. Mais ne vous jetez pas dessus. Prenez le temps de l’essayer, car la conduite et l’équilibre sont différents d’un vélo classique, et la longueur du cadre le rend plus stable, mais moins maniable (selon les modèles bien sûr). De plus l’effort est différent aussi dans les montées puisqu’on ne peut pas se mettre debout sur les pédales. Les différences sont telles que c’est vraiment à vous de faire votre choix.

Ce vélo peut être idéal à la fois pour le cyclotouriste et le cyclo sportif. Cependant, entraîne-toi avant de partir afin d’être sûr qu’il te conviendra au long terme.

  • Le vélo électrique (VE) et vélo à assistance électrique (VAE) 

Ici je triche un peu, car un VE ou VAE n’est pas un type de vélo en soi, mais seulement un vélo avec un moteur ajouté (plus les batteries, panneaux solaires et tout le toutim). On distingue 2 catégories de vélos électriques : l’un a un moteur qui fonctionne plus comme une mobylette, on n’est pas obligé de pédaler (VE), et l’autre va donner une impulsion électrique à vos coups de pédales pour les rendre plus puissants (VAE).

Ce vélo est idéal pour les cyclotouristes classiques qui souhaitent effectuer de plus courtes distances quotidiennes (limitées par la capacité la batterie) et qui sont sûrs de pouvoir recharger le soir.

Plus extrême, on peut aussi citer les courageux cyclotouristes (ou cyclonomades ?) qui participent au Sun Trip chaque année.

  • Le vélo de montagne

Indispensable pour partir sur les sentiers hors bitume. Ce vélo a l’avantage d’être confortable (amortisseurs) et réactif (empattement court) pour évoluer sur un terrain accidenté.

Ce vélo est idéal pour toute randonnée qui se fera sur des sentiers de terre accidentés en majorité.

  • et bien d’autres encore…

Le bike pack, le fat bike, le monocycle…

Quel matériel choisir pour le cadre ?

Trois matières sont principalement utilisées pour la fabrication des cadres de vélo : L’acier, l’aluminium et le carbone (je ne parle pas des autres matières, car elles sont trop occasionnelles):

  • L’acier pour l’aventure

Un vélo de voyage se doit d’être simple et robuste, car vous allez sûrement le mettre à rude épreuve durant votre périple. Pour cela l’idéal est d’opter pour un cadre en acier, car il pourra être soudé partout dans le monde en cas de bris (l’aluminium et le carbone demandent des procédures spéciales pour les soudures).

  • L’alu pour les moyennes distances

Si vous prévoyez un voyage de courte durée (moins de 10 000 km) et que vous n’allez pas mettre votre vélo à rude épreuve (routes accidentées, poids, etc.) l’aluminium peut s’avérer un bon choix afin de voyager sur un vélo plus léger que l’acier. Cependant l’aluminium est bien moins solide que l’acier et beaucoup plus difficile à souder.

  • Le carbone pour la vitesse

Le carbone sera votre meilleur choix si vous souhaitez avant tout avaler des kilomètres et rester sur la route. Cet alliage permet d’avoir un engin solide et léger. Cependant le carbone est aussi très cher et cela doit être pris en compte lorsque l’on ne sait pas  toujours comment on  protégera le vélo des voleurs durant le voyage

Quel budget pour un vélo de voyage ?

Le budget d’un vélo de voyage peut être aussi varié que la bourse de celui qui souhaite l’acheter.

  • Entrée de gamme – Des vélos peuvent être vendus neufs dès 300€. Cependant des vélos à tels prix sont souvent en aluminium et donc pas assez solide
  • Moyenne gamme – un vélo de randonnée assez classique va coûter neuf entre 1000€ et 3000€ selon l’équipement choisi.
  • Haut de gamme – Certaines compagnies proposent des vélos sur mesure, faisant ainsi grimper les prix jusqu’à 5000€ pour un vélo tout équipé. Est-ce vraiment nécessaire ? Pas sûr…

Et un vélo de voyage fabrication maison ?

Je ne vous parle pas de fabriquer votre cadre au complet, seulement de monter ton vélo toi-même. L’idée c’est de fouiller dans le fond des garages pour trouver un vieux cadre de vélo robuste en acier, il fera sûrement l’affaire. Vérifie juste qu’il soit compatible avec les roues, freins, et autres accessoires que tu souhaites ajouter à votre vélo). Cela permet de se fabriquer sur mesure son vélo idéal, de s’approprier son vélo et développer ses compétences en mécanique.
Pour t’aider dans cette démarche, tu peux aller voir l’atelier communautaire de mécanique vélo de ta ville. Ils seront de bons conseils.

Pour plus d’idées de vélos fabriqués maison, allez jetez un œil sur le vélo couché fabrication maison de Marius, ou encore le tutoriel pour fabriquer votre cadre en bambou.


Besoin de plus d’éléments pour choisir son vélo de voyage ? Ou tu as trouvé votre perle rare ? Partage ton expérience par un commentaire, ou partage la photo de votre vélo en mettant à l’honneur tout ses points forts qui en font ton vélo de voyage idéal.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *