cyclotourisme au féminin - femmes et vélo - cyclotourisme au féminin - cyclotourisme - voyager à vélo - vélo solo - la cyclonomade

LA FAQ du cyclotourisme au féminin

Cet article est pour toutes les femmes qui s’apprêtent à vivre une expérience de voyage à vélo et qui ont des questions plein la tête. Une FAQ du cyclotourisme au féminin par une femme, pour les femmes, regroupant toutes les questions que l’on a pu me poser au cours de mes années de voyages à vélo et conférences.

Oser voyager seule à vélo

OUI - Souvent posée, cette question ne devrait pourtant pas exister. Nos peurs et nos cultures sont les seules barrières pour un voyage cyclotourisme au féminin. Malheureusement quand on est issue d'un pays où la culture du viol est présente, le voyage est effectivement présenté comme une menace, tandis que c'est un merveilleux outil d'émancipation.
OUI - Oui et encore oui. Une femme a plus d'avantages en voyage qu'un homme d'ailleurs.
Voyager seule permet de confronter ses idées à d'autres réalités, de grandir et de mûrir. Voyager seule est aussi une excellent moyen de d'émancipation pour une femme, d'aller à la rencontre de soi, de gagner confiance en soi, de se révéler, et de se rendre compte que l'on est capable de tout réaliser.
Voyager en solo est très avantageux pour une femme car on attire une belle sympathie. On est accueilli à bras ouverts de partout, notamment dans les pays où les Hommes et les Femmes ont traditionnellement des rôles séparés. Et en cas de problème, il est assez facile de trouver de l'aide.
La réaction parfois (très) négative de nos proches peut être un véritable frein. Voici trois suggestions de réaction : 1. Commence par un séjour de 2 à 7 jours, puis augmente la difficulté à chaque voyage. (C'est ce que j'ai fais en commençant par la Loire à vélo, puis L'EuroVélo 6 et enfin la traversée solo de la Patagonie ou l'Amérique du Nord). 2. Partage des livres et témoignages de femmes qui voyagent à vélo. Cela peut servir de base pour ouvrir une discussion et mettre au point des compromis. J'avais par exemple rencontré un homme qui était parti en solo en Patagonie dans le but de se déconnecter totalement. Sa famille était contre le voyage. Ils ont finalement trouvé un terrain d'entente à condition qu'il s'équipe d'un téléphone portable. 3. Ne dis rien et mets-les sur le fait accomplit. Leurs peurs ne doit pas t'arrêter. Si tu en es capable et que c'est nécessaire, tu n'es pas obligée de leur en parler avant la fin des préparatifs.

Choisir son matériel de plein air

NON – Il faut privilégier un vélo confortable et adapté à ton corps et ton projet. Les vélos avec le tube latéral plus bas étaient traditionnellement faits pour pouvoir pédaler en robe longue.
Les femmes ont généralement le bassin plus large que les hommes, les selles féminines sont donc plus larges. Cependant c'est en essayant que tu vas réussir à trouver celle qui te convient.
OUI - Il n'y a pas toujours de différence de matériel entre les Hommes et les Femmes pour le plein air. Mais quand il y en a, assure toi que la raison est valable. Exxemple : Lors de mon 1er voyage au long cours je m'étais laissé guider par le vendeur pour mes achats, notamment pour les matelas Term-A-rest. La version Homme est aujourd'hui à 119€ et la version Femme à 125€ (chez le Vieux Campeur à Paris). Cependant, mon matelas était simplement plus étroit et avec des dessins de fleurs...

Pour aller plus loin :

La sécurité

OUI - Il faut certes faire attention, mais tu auras un meilleur capital sympathie et obtiendras de l'aide plus facilement qu'un homme.
PAS VRAIMENT - En fait il faut te tenir au courant de l'actualité et des retours des autres voyageurs avant tout. Par exemple, on m'avait formellement déconseillé d'aller au Mexique pour sa dangerosité, ce pays a pourtant été ma plus belle découverte à vélo.
1. S'informer sur la destination : Chaque pays va avoir son fonctionnement. Idéalement il faut se renseigner au préalable pour ne pas commettre d'impair. Par exemple : se ravitailler en eau, les habillements, apprendre à dire « bonjour » dans la langue locale, si le camping sauvage est autorisé, etc.) 2. Travailler son attitude et sa confiance en soi (même si c'est juste une impression que l'on donne) car l'inverse peut nous présenter comme une « proie facile » auprès d'un éventuel agresseur. 3. Fixer ses limites avant de partir : cela permet de prendre conscience de tes peurs et de tes failles, et donc de mieux les anticiper. 4. Suivre son instinct : Par exemple je m'étais fixé la limite de ne pas faire de stop. Cependant face à la sympathie des habitants de la Patagonie, je n'ai pas hésité une seconde à embarquer pour m'offrir une pause du vent de face. 5. Soutien de ton pays : ton pays à sûrement mis en place un système d'enregistrement. Cela leur permettra d'être plus réactif en cas de problème. 6. Consulte la communauté : les voyageurs et voyageuses qui ont parcouru les itinéraires, ainsi que les locaux, seront souvent tes meilleures sources d'information pour ta sécurité.
- Le célèbre paréo (ou châle, etc.) afin de te couvrir les bras ou les jambes dès que tu sens un malaise. - Une (fausse) alliance pour justifier ton statut de "femme prise" - ou du moins qui ne souhaite pas se faire draguer/emm***er. Mais perso je voyage avec zéro bijou. - Un sac à dos antivol : des marques proposent des sac à dos ultra sécurisés pour éviter les vols, mais aussi pour retracer le sac au besoin. - Bombe au lacrymogène d'autodéfense : pour se défendre au besoin - Un 2e portefeuille : avec de vieilles cartes de crédit et un peu de monnaie locale à donner en cas de vol.

L’hygiène et la santé

Privilégie des tissus qui ne gardent pas les odeurs. Pour la douche il y a les campings, les hôtels et Warshowers. Prévois un savon biodégradable pour te laver en nature. En cas de camping sauvage tu peux te laver dasn les rivières ou lacs, au gant de toilette ou avec une poche à eau qui peut se transformer en douche portative. Bref tu ne seras peut-être pas aussi propre qu'avec une vraie douche par jour, mais il y a plein de solution pour se sentir bien et propre.
Idéalement essaye une coupe plus courte par simplicité. Sinon il existe la technique du No-poo qui consiste a effectuer un sevrage de shampoing à tes cheveux afin qu'ils deviennent autonomes. (personnellement je n'ai jamais réussi cette technique). Cependant j'ai réussi à espacer mes shampoings pour n'avoir besoin de me laver les cheveux qu'une fois par semaine sans avoir les cheveux gras.
Si tu traverses des zones habitées il va falloir chercher des toilettes publiques (centres commerciaux, bibliothèques, etc.) Il existe des applications pour lister les toilettes publiques disponibles dans les environs. En nature il va falloir apprendre à faire tes besoins dans le bois. En accessoire parfois utile, il existe le Go girl pour pouvoir faire pipi debout. C'est sympa mais faut s'entrainer un peu car quand on place mal « l'entonnoir », on se fait davantage pipi dessus que pipi debout.
Grâce à la mooncup mes règles ne m'apportent aucun stress et très peu de gestion en voyage. Sinon il existe aussi les culottes menstruelles et serviettes lavables, mais il faudra avoir toujours assez d'eau avec soi pour les laver et prendre le temps de les sécher.
Casse-tête typiquement féminin : comment gérer ma contraception loin de mon médecin ? Si tu t'entends bien avec ton médecin et ton pharmacien, tu pourrais obtenir assez de pilule pour la durée de ton voyage, mais sincèrement ce n'est pas pratique. Au long terme il y a l'implant (qui parfois supprime les règles) qui a bien fonctionné pour moi. Puis le stérilet qui m'avait été déconseillé par ma gynéco de peur qu'il puisse m'arriver un incident en cours de voyage. Si tu es en couple, l'option de la vasectomie est envisageable si vous ne souhaitez pas (ou plus) avoir d'enfant.

Pour aller plus loin :

Femme, cyclotourisme et végétarisme ça fonctionne ?

OUI – Mais bon, le genre n’a rien à voir dans cette affaire. Le tout c’est d’être au point sur la nutrition végétarienne en amont pour garder tes forces durant le voyage.

Elles voyagent à vélo et en solo

Inspirantes et joyeuses, voici quelque voyageuse à vélo qui devraient vous motiver à partir sur la route selon vos rêves :

Quelques sites et livres pour aller plus loin


Et toi quelles sont tes astuces, conseils ou accessoires pour voyager à vélo en solitaire en tant que femme ?
Tu as un blogue de voyage à vélo au féminin ? Poste le dans les commentaires, je l’ajouterai à la liste.

Des questions en suspens ? Écris-nous un commentaire, la communauté sera heureuse d’y répondre et de l’ajouter à la FAQ.

frederika ek - cyclotourisme au féminin - faq cyclotourisme - voyager à vélo au féminin - femmes à vélo - la cyclonomade
femmes et vélo - cyclotourisme au féminin - cyclotourisme - voyager à vélo - vélo solo - la cyclonomade
préparer son voyage vélo - voyage vélo - cyclotourisme - la cyclonomade

  • Pat

    Bonjour Laura et à tous, Je n'ose pas partir en périple seule en vélo couché et je ne suis pas sūre d'être faite pour ça...il n'y a pas de partage, comme par exemple...c'est important de découvrir à deux ..et dormir sous tente en pleine nature je ne dormirais pas. Pat. Bien à vélo couché!

    • Laura

      Tout le monde n'a pas les mêmes envies ou besoins. Le plus important c'est de savoir ce que tu veux et ce que tu ne veux pas. Cependant j'espère entendre de moins en moins de femmes qui souhaitent vivre une telle expérience sans oser se lancer. Merci pour ton commentaire.

  • Julie Béguier

    Bonjour laura, je pars pour une petite virée de 3 mois au US (LA to Key West... peut etre cuba...) à la mi-septembre, c'est un voyage que je devais faire avec un ami américain, mais un imprévu de son coté risque de faire de ce voyage en duo un solo pour moi... c'est ma premiere expérience du cyclo touriste (je suis plutôt une marcheuse ;)) je vais lire de long en large ton site, mais je suis preneuse de toutes informations quelqu'elles soient, et un échange plutôt qu'une lecture me parait beaucoup plus enrichissante... j’espère a bientôt Julie

    • Laura

      Bonjour Julie, Quelle chance tu as. N'hésites pas à m'envoyer un courriel avec des questions. Ce sera plus facile pour moi :) laura@cyclonomade.net

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *