angkor, temps, cambodge, cyclotourisme, temples angkor à vélo

Expérience no poo : pas de shampoing en voyage… ou presque

Pour les porteurs de cheveux longs, vous savez quelle galère ce peut être d’entretenir ses cheveux en voyage. Surtout durant un voyage à vélo !

Limiter les dégâts (en apparence)

La différence entre voyageur et vagabond, c’est l’apparence. Alors si tu comptes sur l’hospitalité des gens en voyage, il est important d’être (ou de paraître) propre. Mais voilà qui n’est pas évident… Car voyager à vélo est aussi synonyme de transpiration, de nuages de poussière, et de douche fantasmée. Si c’est correct pour vous, ça ne dérangera pas grand monde. Sauf peut-être cette personne chez qui tu vas frapper à la porte afin de demander un bout de carré dans son jardin.

En tout cas, même quand ça va encore, que la saleté est supportable, les cheveux longs ont un inconvénient de plus. Cette masse sur la tête Et les cheveux dans tout ça ?

Jeune fille aux cheveux longs, la question du shampoing a toujours été cruciale pour moi. Plus question de trimballer des pots bien trop gros, peu pratiques, et qui se renversent toujours au moins une fois par voyage. Mais fallait-il pour autant accepter que ce poids de cheveux gras m’empêche de me sentir propre en voyage ?

Mais les cheveux gras ne sont pas forcément une fatalité. D’abord faut les préparer pour limiter les dégâts :

  • Le dressage : En amont espacer les shampoing afin d’atteindre 1 seul shampoing par semaine.
  • Choisir ses outils : une petite brosse en bois. Objectif : les brosser au quotidien.
  • Trouver son minimum : Une barre de shampoing qui vous suffit (test à faire)
  • Limiter les dégâts : avoir des élastiques, attacher les cheveux, éviter de les mettre sous l’eau durant les baignades

Alors j’avais réussi à faire un compromis. J’avais bel et bien ces fameux pots aux produits miraculeux dans mon sac, cependant je ne me lavais les cheveux qu’une seule fois par semaine. En espaçant les shampoings les cheveux graissent moins vite. Et ce n’était pas les eaux des caraïbes qui allaient me convaincre de mettre la tête sous l’eau.

Objectif no poo : pas de shampoing en voyage

Qu’est-ce que le no poo ?

Et dire qu’à cette époque je ne savais pas qu’il existait une recette miraculeuse qui allait me permettre d’oublier tous ces tracas… Il y a quelques temps on m’a fait découvrir le site internet d’Antigone XXI et de sa recette du no poo. Une recette facile et pas chère qui permet d’ôter à nos cheveux la sale habitude de graisser en 2 jours chrono. L’objectif ultime : se laver les cheveux à l’eau claire seulement. Intéressant non ?

En résumé les cheveux ont, par le biais des shampoings, trop d’apports et de produits divers qui décapent les cheveux et les amène à graisser de plus en plus vite. Le no-poo propose une cure de désintox avec du bicarbonate et de vinaigre (option huile essentielle).

Le no-poo est un acte de résistance écologique, l’art de se simplifier la vie, un geste des plus simple pour alléger ses sacoches et son esprit des tracas liés aux cheveux en voyage…

Recette

Il faut faire une pâte en mélangeant 1 cuillère de bicarbonate avec de l’eau (2 cuillères pour les cheveux longs). Le plus ardue est d’étaler ensuite la pâte obtenue sur le cuir chevelu (et de partout hein). Rincer abondamment. Ensuite il faut mélanger 1 cuillère de vinaigre de cidre (ou de pomme) dans un verre d’eau avec 1 gouttes d’huile essentielle, puis le verser sur les longueurs. Rincer légèrement (l’équivalent du même verre d’eau). Et puis c’est tout !

L’idée est d’espacer les no-poo jusqu’à 1 mois sans rien. Mais vous verrez ça se fait assez naturellement. Vous devriez pouvoir ensuite ne laver vos cheveux qu’à l’eau claire uniquement et à fréquentation souhaitée.

Pour plus d’info je vous conseille d’aller fouiner sur le site d’Antigone XXI et sa foire aux questions créée spécialement sur le no-poo.

Cependant chaque personne a son propre type de cheveux et ce qui convient à quelqu’un ne fonctionnera pas forcément pour d’autres. Pour moi le no-poo d’Antigone XXI a été une évidence et un bienfait. Cependant il y a sur la toile tout un buzz à ce sujet.

Voici quelques sites complémentaires à ce sujet

Et le no-poo en voyage ?

  • Planet Addict : Elle a créé une suite d’articles précisément sur le no-poo en voyage
  • Tatup : Utilisateurs du no-poo, mais n’en parlent pas beaucoup dans leur blog


Et vous, pour votre prochain voyage ce sera shampoo ou no-poo ?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *