Mexique à vélo - les régions touristiques du Mexique - cyclotourisme Mexique - baja california a vélo

Mexique à vélo : À la découverte de ses régions touristiques !

« À quelques mètres des USA, c’est un monde complètement différent qui s’ouvre à nous. Un monde grouillant, où un mélange d’odeurs de kérosène, de grillades et de maïs nous accueille. C’est sale, c’est poussiéreux, la musique est partout, c’est plein de vie. Bienvenue au Mexique ! » Rêve nomade

Les principales régions touristiques du Mexique

Pour commencer notre promenade, voici un rapide tour d’horizon géographique avec une carte qui synthétise 6 régions touristiques du Mexique. Peu détaillée, l’idée est de vous présenter brièvement le pays et ses contrastes.

Régions touristiques du Mexique


La Baja California – Entre mers et cactus

Désert de Vizcaíno, Mexique à vélo - Rêve Nomade
Désert de Vizcaíno, Mexique à vélo – Rêve Nomade (revenomade.com)

La Baja California est une région semi-désertique et parfois montagneuse. C’est une très bonne porte d’entrée voyager au Mexique à vélo. À l’exception de Tijuana (ville frontalière avec les États-Unis), la péninsule est une zone calme et sécuritaire. Ainsi elle permet au voyageur de s’habituer tranquillement au changement de vie qu’impose le Mexique. Cependant c’est aussi une région pauvre et peu habitée. Donc reste prévoyantTout au long de cette péninsule désertique, tu croiseras régulièrement des épiceries ou luncheria pour ton ravitaillement en eau et nourriture. Cependant reste prévoyant et gardes toujours un minimum de stock en eau et nourriture avec toi.

Côté route, c’est assez paisible. Hormis sur une section de la partie Nord où il n’y a pas de bas côté et les conducteurs d’autobus on peu de considérations pour les cyclistes.

À voir dans la Baja

Baleine grise, Mexique à vélo - Rêve Nomade
Baleine grise, Mexique à vélo – Rêve Nomade (revenemode.com)

 Si Tijuana est votre porte d’entrée, prenez le temps de vous y arrêter afin de vous familiariser avec ce nouvel environnement. D’autant plus qu’il y a des inscrits sur Warmshower qui seront heureux de vous faire découvrir leur ville et de faire tomber les préjugers. Prenez tout de même en compte que les villes transfrontalières ne représentent pas la réalité d’un pays, mais plutôt celle d’une situation.

Puis, en prenant la route 1 vers le sud, vous allez traverser la magnifique Valle de los Cirios et ses cactus de toutes les formes et de toutes les tailles. Un régal ! Au centre de la Baja se trouve Guerrero Negro, la ville phare pour observer les baleines grises. Elle possède aussi l’une des plus grosse mine de sel mondiale. Puis le long de la mer de Cortes vous trouverez des plages chaudes à l’eau cristalline. À vélo c’est le moment de faire le plein d’eau et de nourriture pour pouvoir prendre le temps de s’y arrêter plusieurs jours. Ma préférée aura été Playa El Requeson. D’autres préféreront aller directement à La Paz (ville vélo) pour prendre le ferry, ou à Los Cabos qui est LA destination touristique de la Baja.

Playa el requeson, Mexique à vélo - Rêve Nomade
Playa el requeson, Mexique à vélo – Rêve Nomade

Le nord – Entre canyon et désert

Le nord est une destination un peu méconnue du Mexique. Zone de tensions et semi-désertique, cette région apparait souvent inhospitalière au premier regard des voyageurs. Pourtant c’est un vaste terrain de jeux où les amoureux du plein air pourront se régaler de tous les sports possibles dans des endroits à couper le souffle : escalade, spéléo, randonnées, … Tout comme la Baja California, voyager ici en mode cyclotouriste demande un peu de travail de prévision afin de gérer correctement son stock d’eau et de nourriture une fois sur place.

À voir dans le Nord

Les principales attractions du Nord du Mexique sont la ville de Chihuahua et le train El ChepeCe célèbre train effectue un trajet entre Chihuahua et Los Mochis et vous entraine à travers de nombreux paysages qui permettent de visiter tranquillement cette zone au relief difficile. Avec un billet de train vous pouvez faire plusieurs haltes le long de la route. Ainsi vous aurez alors accès aux nombreux canyons de la région, dont le fameux canyon de cuivre, où vous pouvez pratiquer différents sports de plein air (randonnée, VTT, tyrolienne…). Au nord de Chihuahua vous trouverez le désert de Sonora qui vous transportera dans l’univers de sable et de cactus des westerns.


La côte Pacifique – Bienvenue sous les tropiques

Rencontre sur la plage de Sayulita, Le Mexique à vélo - La cyclonomade
Rencontre sur la plage de Sayulita, Mexique à vélo – La cyclonomade

La côte pacifique vous offre plus de 1700 km de plage jusqu’au Guatemala, avec un climat sub-tropical. Et oui, le tropique du Cancer se trouve juste au nord de la ville de Mazatlan ! Mais c’est aussi de commencement des montagnes où se perche notamment la superbe Guadalajara. Un délice pour les voyageurs à vélo qui vont s’enfoncer dans un Mexique authentique et gorgé de trésors.

À voir sur la côte Pacifique

Les deux villes incontournables de cette région sont bien sûr Guadalajara et Mazatlan. Deux villes coloniales qui vous feront découvrir le Mexique urbain avec ses grandes places, ses mariachis et ses marchés colorés. Si tu souhaitais profiter des plages paradisiaque, la plus accessible entre Mazatlan et Guadalajara est l’atypique Sayulita. Et si vous souhaitez assouvir des désirs plus sauvage, au sud vous retrouverez le Parc National Nevado de Colima et son célèbre Volcan de feu encore actif.

Mexique à vélo
Mexique à vélo – La cyclonomade

L’Altiplano – Prenez de la hauteur sur le Mexique

Volcan de Popocatepetl, Mexique à vélo - La cyclonomade
Volcan de Popocatepetl, Mexique à vélo – La cyclonomade

De Guanajato à Puebla, la sierra vous met la tête dans les nuages. L’ascension de l’altiplano est une étape assez difficile pour les cyclotouristes. Mais un effort qui en vaut la peine. Complètement différent des côtes, l’atiplano vous dévoile une nouvel facette du Mexique, de nouveau paysage, et un climat frais/froid.

N’oubliez pas aussi qu’au Mexique il y a un réseau de bus important, il est facile de sauter une étape. Cependant il faut toujours négocier le tarif des vélos.

À voir dans l’altiplano

La partie centrale du pays, cernée par les deux Sierra, est connue avant-tout pour son patrimoine colonial. Ainsi de nombreuses villes d’exception se dressent ici : Guanajato, Queretaro, San Luis Potosi, Morelia, Uruapan, …

Teotihuacan, Mexique à vélo - La cyclonomade
Teotihuacan, Mexique à vélo – La cyclonomade

Le sud – Jungle et authenticité

Hierve del agua, Mexique à vélo - La cyclonomade
Hierve del agua, Mexique à vélo – La cyclonomade

Difficile de ramener à seulement 6 régions toute la diversité d’un seul pays. Dans ce simple mot j’ai donc regroupé les provinces de Oaxaca, les Chiapas et Tabasco. Des régions très différentes qui se retrouvent cependant autour des montagnes, de l’authenticité, et des décors magnifiques.  En effet, c’est ici que la Sierra descend et se fond au milieu de paysages de montagne, de jungle et vous entraine jusqu’aux plages.

À voir dans le sud

Cascades Agua Azul, Mexique à vélo - La cyclonomade
Cascades Agua Azul, Mexique à vélo – La cyclonomade

La ville incontournable de cette région c’est la séduisante Oaxaca, festive avec un très beau centre historique, et son incontournable marché. Il parait aussi que c’est l’une des plus belle place pour participer à la fête des morts. Non loin de là se trouve les ruines Zapotec de Monte Alban. Puis en vous promenant à travers les régions de Tabasco et des Chiapas, vous découvrirez les endroits les plus authentiques du pays car ce sont aussi les régions qui abritent le plus de population amériendienne, vous les croiserez souvent. À travers la jungle et les paysages vous pourrez partir à la découverte la cascade pétrifiée Hierve del Agua, la rivière Agua Azul, ou encore la cascades de Misol-ha. Si vous souhaitez passer par la superbe ville de San Cristobal de las Casas, je vous préviens tout de suite, la route est longue et difficile pour y grimper, et en haut il fait froid. Pour les plus raisonnables il faut savoir que des bus sont disponibles dès Tuxtla Gutierrez. Une autre halte possible est le canyon del Sumidero, où vous pourrez voir singes et crocodiles. Cependant le lieu est trop touristique pour pouvoir le recommander avec engouement. Et enfin, à proximité du Yucatan, vous ne pouvez pas rater Palenque, le site archéologique d’une ancienne cité maya qui a la particularité d’être au milieu de la jungle. Au-delà de la beauté du site, vous pourrez aussi sûrement observer un ensemble d’animaux de la jungle tels que les toucans ou singes hurleurs; ainsi qu’observer la canopée du haut des pyramides !

Mexique à vélo - La cyclonomade
Mexique à vélo – La cyclonomade

Le Yucatan – Le rendez-vous des mayas et des touristes

Port de Calcun, Mexique à vélo - La cyclonomade
Port de Calcun, Mexique à vélo – La cyclonomade

La péninsule du Yucatan regroupe les régions du Yucatan, Quintanaroo et Campeche. Elle attire beaucoup de monde grâce à ses plages de sable fin et ses paysages sublimes de palmiers, sa mer turquoise et ses cenotes incroyables. La côte caraïbéenne a été envahie dans les années 70 par de grands promoteurs qui n’ont réalisés que de grands complexes hôteliers fait pour les touristes nord américains. Pour les voyageurs avertis, le Yucatan ne fait pas réellement parti du Mexique car tout y est « à l’américaine ». Des hôtels de luxe coupant les accès publics de la plage, des pancartes publicitaires énormes le long de la Riviere Maya pour y promouvoir le tourisme de golf en anglais,… Ça change ! Et pourtant il y a tant de choses à voir… Donc, amis baroudeurs, une chose est sûre : lorsque vous arriverez au Yucatan vous serez à la fois déçu et agréablement surpris. Car si on ferme un peu les yeux et tente de s’accomoder du tourisme de masse destructeur, on peu toujours voir et faire de belles choses; et pourquoi pas découvrir de petits coins de paradis sans touristes. Si, parfois ça arrive !

À voir dans la péninsule du Yucatan

Pyramide divine dUxmal, Mexique à vélo - La cyclonomade
Pyramide divine dUxmal, Mexique à vélo – La cyclonomade

Tout d’abord il y a la route Riviera Maya et ses plages. Hormis Cancun et Playa del Carmen si vous trouvez un accès public foncez-y et n’en bougez plus. Les énormes « resorts » ont réussi à privatiser les accès d’une plage pourtant publique… Astuce : pour avoir accès aux plages dites que vous souhaitez accéder au restaurant, les vigiles de l’entrée vous offrent alors de grands sourires.

Parmi les sites incontournables de la Riviera Maya on retrouve : Chichen Itza, Tulum, les cenotes, …

Un peu moins touristique : les îles Isla mujeres et Holbox, la péninsule de la biosphère de Sian Ka’anBacalar et sa lagune. À Paamul ayez un masque et un tuba afin de pouvoir nager avec les tortues marines friandes de cette plage.

Puis au Nord, ne passez pas sans visiter Merida – Capitale du Yucatan – qui est bien plus authentique que Cancun, ou encore la ville de Valladolid ou Campeche l’unique ville fortifiée du Mexique. On peut aller se promener dans le parc de Celestun afin d’observer crocodiles et flamands roses. C’est aussi dans cette région que l’on retrouve la route Puuc et ses nombreuses cités archéologiques dont Uxmal, ma cité précolombienne favorite.

Coucher de soleil sur Bacalar, Mexique à vélo - La cyclonomade
Coucher de soleil sur Bacalar, Mexique à vélo – La cyclonomade

Six régions pour six ambiances différentes. Voici un tour d’horizon bien trop rapide à travers 6 facettes différentes de ce beau pays. J’espère cependant qu’il vous aura permis d’avoir un bon aperçu ce qui se passe de l’autre côté de la frontière, et qu’il vous aura fait voyager tranquillement à travers de pays aux milles couleurs en mettant un peu de côté tous les préjugés.

Et avant de nous quitter un dernier cadeau qui va apparaitre tout en bas de l’article : une image pour vous résumer tout ce qui vient d’être dit (à la hauteur de mes compétences graphiques !) :

À la semaine prochaine pour le troisième article de cette série : 5 villes incontournables au Mexique. En attendant, n’hésitez pas à rajouter vos commentaires pour partager avec nous votre idée du Mexique !

À voir à faire, Mexique à vélo - La cyclonoamde
À voir à faire, Mexique à vélo – ©Cyclonomade.net

Blogs cyclotourisme et autres informations touristiques sur le Mexique :

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *