Traverser le Mexique à vélo

Chose promise, chose due. Alors voici une proposition d’itinéraire pour traverser le Mexique à vélo. Cet itinéraire a été testé et approuvé en fin d’année 2014. Pour plus de détails à propos du voyage, vous trouverez plus de détails dans la section Mes voyages.

Ces itinéraires sont simplement le fait d’expériences personnelles de cyclotourisme dans ce beau pays, accompagnés d’informations glanées sur des sites de voyageurs ou des guides de voyage. Ainsi elles ne sont que des suggestions et chaque voyage mérite son propre parcours. J’espère simplement vous donner des idées et des pistes pour aller un jour visiter ce beau pays qu’est le Mexique.

L’itinéraire

Parcours traversée du Mexique 5950

Distance = 6000 km
Dénivelés = +48600m, -48700
Durée prévue = Ce parcours a déjà été réalisé en 3 mois et demi
Avec une moyenne de 70km/j = 86 jours de vélo

Résumé du parcours

Le Mexique est un pays envoutant et difficile, comportant différents visages. Et pour pouvoir le saisir au complet, le meilleur moyen est de le traverser au complet et à vélo.
La moyenne de 70km/jour peut paraitre basse pour certains voyageurs confirmés, cependant si ce n’est pas le dénivelé qui va vous ralentir, ce sera les plages paradisiaques, ou encore une rencontre fortuite avec des habitants chaleureux.

L'Altiplano, au sud de Oaxaca
L’Altiplano, au sud de Oaxaca

Les grandes lignes du trajet et info cyclo

  • La Basse-Californie – À l’exception des bus qui sont des dangers publics sur la route, découvrir la Basse-Californie à vélo est un régal. Cependant soyez prêts à affronter la chaleur. Entre les déserts de cactus, le Pacifique et ses baleines, et la douce mer de Cortes, le cyclotouriste y trouve le dépaysement et la sérénité.
  • La côte ouest – Changement de décors. En une nuit, le ferry vous fait passer d’un climat sec à celui d’une jungle humide. Le plaisir de la découverte n’en sera que plus fort. Les routes sont agréables et peu fréquentées. Parfois vous pourrez même prendre les autoroutes qui ne sont pas payantes (ni autorisées officiellement d’ailleurs) pour les vélos. Les villes telles que San Blas ou Sayulita invitent le voyageur au farniente. Prenez votre temps et profitez ! Car la suite s’annonce plus difficile !
  • Grosse montée entre Puerto Vallarta et Guadalajara – Attention en quittant le bord de mer vous irez droit vers les montagnes, et les côtes sont longues et raides : 1700m de dénivelé positif sur 70 km de route. Le Mexique est fournit en bus, n’hésitez pas à les utiliser en cas de besoin (sinon le pouce fonctionne bien car il y a beaucoup de pick-up). J’ai monté cette fameuse côte en deux jours, mais il faut savoir qu’ensuite vous êtes dans les montagnes et que le relief ne s’apaise pas avant le Yucatan.
  • Mexico DF – L’accès à la capitale est à la fois difficile est incontournable. Prise dans une cuvette, il faut monter longtemps avec le bruit du trafic qui ne s’arrête jamais. Puis on redescend tout droit jusqu’à la capitale. La ville est accessible à vélo, il existe des (quelques) pistes cyclables, il y a aussi des vélos en libre services, et les dimanche le boulevard principal est fermé aux voitures.À faire et à refaire, n’hésitez pas à prendre du temps à Mexico pour bien visiter la capitale et toutes ses facettes.
  • Traversée des montagnes du sud avec Tabasco et les Chiapas – Les routes seront parfois difficiles dans ces montagnes qui ne vous offriront jamais de descente gratuite. Cependant la beauté des paysages et la découverte d’un Mexique authentique devrait vous ravir ! Les sites incontournables : Agua Azul, Cascade de Misol-ha, la cité archéologique de Palenque avec ses pyramides, singes hurleurs et toucans.
  • Le Yucatan – Mêlé entre des complexes touristiques très chics et les trésors naturels de cette région, le cyclotouriste averti ne peut que ressentir un avis mitigé. Certains l’évite pour ne pas rencontrer le tourisme de masse, d’autres y vont à tout prix pour apprécier ses sites incontournables. À vous de voir ! Cependant les routes sont faciles et comprennent peu de dénivelé. Cette région est merveilleuse à visiter à vélo C’est d’ailleurs sûrement la meilleure manière de découvrir des coins de paradis isolés.

1480614_492231687559221_726550047_n

Et voilà une traversée qui clôt en beauté cette série sur le Mexique à vélo. Mais ne vous en faite pas, il me reste encore 2 articles sur le Mexique dans mes tiroirs… Si vous êtes sages je les publierai peut-être ! 🙂


Cet article vous a plu ? Vous avez déjà voyagé au Mexique ou effectuer une traversée du pays ? Partagez votre histoire en laissant un commentaire !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *