blog cyclotourisme - site cyclotourisme - conseils cyclotourisme - filtre

Lifestraw : la solution pour purifier l’eau en voyage ?

Une simple paille filtrante qui rend toute eau potable à 99,9999% ? C’est le défi que s’est donné l’entreprise Lifestraw pour offrir une réponse possible à la problématique de l’accès à l’eau dans le monde. Mais cette paille peut aussi être un outil indispensable lors de vos voyages à vélo.

Juste une paille filtrante… Comment ça marche ?

lifestraw comment ca marche
Fonctionnement de la paille Lifestraw – Source : Impact magazine

Impact Magazine par exemple partage un article plutôt complet au sujet de cette fameuse paille !

Le filtre est situé dans le tube de la paille ce qui permet de simplement déposer l’extrémité basse de la paille dans l’eau contaminée, et de boire en aspirant par l’extrémité supérieure. Durant l’aspirant l’eau traverse ainsi plusieurs filtres de membranes creuses qui piègent entre autre les particules, les bactéries, les protozoaires, et l’ensemble des produits contaminants. Après avoir bu il suffit de souffler dans la paille pour évacuer l’eau restante. Facile non ?

La paille filtrante empêche ainsi la transmission de 99,9999% de maladies courantes transmises par l’eau (dont le choléra, maladies diarrhéiques, la dysenteries, la gastro-entérite, l’hépatite E, etc.).

La paille garantie la filtration de 99,9% des sporocites (en langage moins médical les sporocites sont des champignons, des algues et des vers parasites).

Ici une vidéo plutôt dégoutante qui démontre qu’avec cette paille on peut vraiment tout boire, de l’eau des égouts, au Mississippi, en passant par les urines ou le vomi. Heu… Un peu violent pour montrer qu’elle fonctionne…

Lifestraw ne filtre pas

La paille Lifestraw ne filtre pas :

  • Les métaux lourds
  • les produits chimiques
  • les virus
  • L’eau salée

Seuls les produits Mission et Family filtrent 99,9999% des virus (un peu gros pour le cyclotourisme…).

Lifestraw et le cyclotourisme

La paille Lifestraw pèse 54g et peut filtrer jusqu’à 1000L d’eau selon la qualité de l’eau. Tout cela sans efforts et sans produits chimiques. L’objet est relativement petit, il se range donc facilement dans les sacoches…

De manière général il est conseillé de prévoir une certaine quantité d’eau avec soi lorsque l’on voyage à vélo afin de s’accorder une certaine sécurité. Mais cela n’est pas toujours possible. Il reste donc la solution la plus simple : faire bouillir. Mais là encore ce n’est pas toujours évident de se poser le temps nécessaire, de s’installer. De plus faire bouillir de l’eau au réchaud demande une consommation d’énergie (gaz ou essence), ce qui n’est pas toujours avantageux (si, par exemple, vous êtes dans une région où le combustible est plus difficile à trouver).

C’est pourquoi Lifestraw pourrait donc être l’outil idéal pour vous accompagner lors de vos voyages à vélo.


Connaissez-vous Lifestraw ? Avez-vous déjà essayé ? Qu’en pensez-vous ?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *