FAQ cyclotourisme au féminin - cyclotourisme au féminin - cyclotourisme - cyclonomade - voyage vélo - vélo au féminin - femme à vélo - voyage solo - voyager seule - La Cyclonomade

LA FAQ du cyclotourisme au féminin

Si tu es une femme et que tu souhaites réaliser ton premier voyage à vélo, ou aller plus loin dans tes défis, tu as sûrement plein de questions en tête. Alors voici la FAQ du cyclotourisme au féminin pour tenter d’y répondre. Mais au fond, y’a-t-il vraiment des différences de genre à ce sujet ?

La FAQ du cyclotourisme au féminin est maintenant ouverte

Suite à mon expérience et aux conférences que j’ai pu réaliser à sur le cyclotourisme au féminin et oser voyager seul(e), de nombreuses questions m’ont été posée ces dernières années. En général, les principales inquiétudes portent sur la sécurité et l’acceptation du projet de la part de ses proches. Mais dans cet article, j’essaie de vous faire part aussi de toutes les spécificités que pourrait rencontrer une femme qui voyage seule à vélo. D’ailleurs, seule ou pas peu importe, je pense que ces conseils peuvent être valable aussi pour celles qui voyagent en coupe ou entre amis.

Et si tu as d’autres questions, n’hésite pas à les mettre en commentaire. Je serai heureuse de te répondre et/ou de l’ajouter.

Une femme peut-elle voyager seule ?

OUI – Peu importe si tu es un homme ou une femme, tu vas ôter cette question de ta tête et la mettre à la poubelle. Parce qu’en réalité la seule différence est culturelle. Pour le reste, voyager n’est pas compliqué. Un peu de connaissance et du bon sens suffisent à créer des moments exceptionnels et des séjours sécuritaires. Si une femme a envie de voyager seule, il n’y a aucune raison ou contrainte pour qu’elle n’en soit pas capable. Alors ose tes rêves et pars vivre ton aventure !

Une femme qui voyage est-elle en insécurité ?

NON –  Tout comme l’homme, la femme se doit de se tenir au courant des mœurs dans les pays traversés ; pas question de rouler dans les mêmes tenues sur les plages des Caraïbes ou dans les pays islamiques. Jusque là, rien d’étonnant. Tout comme l’homme, il se peut que la femme se trouve confrontée à des personnes agressives (et pas uniquement pour des questions de viols). Si cela vous inquiète, si c’est une question qui te préoccupe, prépare toi avant de partir. L’idéal est d’apprendre à te défendre, que ce soit physiquement ou verbalement, et de t’entrainer pour les tâches du quotidien. Cela te permettra de gagner confiance en toi.

Conseils pour voyager en sécurité

  1. Travaille ton attitude et soi confiante. L’inverse peut te faire passer pour une proie facile aux regards de potentiels agresseurs.
  2. Avant de partir, fixe tes limites. Ce travail te permet de prendre conscience de tes peurs et failles, et donc de mieux les anticiper. En les identifiant, tu peux travailler dessus (consciemment ou non).
  3. Sur la route, suis ton instinct. Personnellement, je m’étais promis de ne jamais faire du stop, et finalement les gens en Patagonie étaient tellement gentils que je n’ai pas hésité une seconde une fois sur place. C’est grisant et j’ai eu beaucoup de mal à arrêter ensuite.
  4. En partant seule, prend le temps de t’enregistrer auprès de ton consulat ou ambassade locale afin qu’ils puissent mieux agir en cas de problème (disparition, catastrophe naturelle, etc.)
  5. Tu peux aussi te renseigner sur les sites d’informations aux voyageurs de ton gouvernement. La plupart de ces documents sont assez effrayants puisque les auteurs ne regardent que le pire côté des choses. Cependant ils restent intéressant à titre d’information.

Et puis à chaque problème sa solution. Si vous avez besoin, vous pouvez toujours acquérir des puces GPS pour pouvoir voyager sereinement.

Avoir conscience des risques

Voyager c’est sortir de sa zone de confort et donc stimuler des risques potentiels (tout comme traverser une rue). Il faut vraiment en être conscient afin de ne pas se laisser abattre si jamais il arrive quelque chose (ce n’est pas seulement valable pour les femmes). Si vous souhaitez partir c’est que vous être aussi prêt(e) à prendre un risque dans le but de mener une vie qui vous conviendrait, risques inclus.

Comment gérer ses proches avant un départ ?

Si le problème est général, la réponse reste très personnelle. Tout dépend de ton lien avec tes proches et de ta culture aussi. Pour certaines, ce genre d’aventure c’est aussi une rébellion face à une éducation. Et puis, il ne faut jamais oublier que c’est aussi un peu le travail des parents que de s’inquiéter pour ses enfants.

Cependant voici quelques conseils qui pourraient peut-être t’aider :

  • Commencer par un petit trajet et augmenter la difficulté au fur et à mesure – C’est ce que j’ai fais en partant sur les bords de Loire, puis à travers l’Europe, puis à travers les Amériques et rompre en voyage. On peut dire que mes parents me font confiance maintenant !
  • Leur partager des livres ou témoignages de femmes qui ont voyager seule afin qu’ils puissent mieux te comprendre et apprendre que d’autres ont fait ça;
  • En discute et trouver un compromis. Car c’est normal que les parents s’inquiétant. En discutant de la situation, ils pourraient te faire part de leur peurs et vous pourrez trouver un compromis. La rédaction d’un blog est fervent des parents 2.0.
  • Si l’acte est trop fort pour toi, tu peux aussi ne pas leur en parler durant la période de préparatifs, mais après. La période des préparatifs est souvent la plus difficile car c’est celle où tu te remets le plus en question

Quels sont les atouts du voyage en solitaire ?

La liste pourrait être longue, mais en voici quelques un :

  • On nous aide plus facilement ;
  • On est plus facilement accueillie ;
  • On suscite plus de curiosité ;
  • On s’obstine moins sur les difficultés qu’un homme ;
  • Et être une femme aventurière, c’est quand même la classe aux yeux de beaucoup de monde. Et ça fait du bien ! 

Faut-il prendre un vélo pour femme ?

NON – Les vélos féminins se distinguent des vélos masculins par 2 détails seulement :

  1. Ils sont généralement plus petits : donc peu importe le final, le tout est d’en avoir un à ta taille;
  2. Le tube latéral est plus bas : un détail historique qui n’a plus de sens aujourd’hui. Ce détails a été mis ne place dès que les femmes ont commencé à faire du vélo, et cela était fait pour qu’elles puissent voyager avec leur longues jupes d’époques. Cependant la géométrie des cadres masculins à double triangle est bien plus solide qu’un vélo féminin.

Les selles pour femmes fonctionnent bien ?

Les femmes ont le bassin plus large que les hommes. Ainsi les selles pour femmes sont généralement faites un peu plus large que celles pour homme. Mais choisir une selle est généralement complexe. C’est pour ça que j’ai déjà rédigé un article complet pour choisir sa selle de cyclotourisme.

Cependant, le choix des cyclotouristes est souvent porté entre la SMP trek et la Brooks classic.

L’hygiène en général

Si tu veux faire du camping sauvage, la douche quotidienne n’est pas une garantie. Cela dépendra surtout de ton emplacement, et de ton équipement. Mais il y a plusieurs possibilités pour se laver quand même.

  • Prévoir une double portative : ou simplement une poche à eau que tu peux suspendre
  • Lavage rapide au gant de toilette
  • Un simple lavage rapide de l’entrejambe : gant et savon doux.

Sinon n’hésites pas à voyager avec la plateforme d’accueil cycliste Warmshowers.

Comment ça se passe pour les ragnagna, etc.?

Pour l’hygiène intime, un ensemble d’accessoires ont été développer pour nous faciliter la tâche :

  • La mooncup (coupe menstruelle) : La mooncup remplace tampons et serviettes hygièniques. C’est une coupe en silicone qu’il suffit de rincer à l’eau après usage. Zéro déchet et très peu de contraintes ; on est un peu mal à l’aise à la première utilisation, mais c’est très confortable ensuite. De plus la coupe à une durée de vie illimitée, donc elle reste très économique comparée aux tampons et autres accessoires. Prix d’achat : environ 30€
    Plus d’info sur : www.mooncup.com
  • Go girl (urinoir féminin) : Pas toujours évident de trouver un coin tranquille où se cacher pour aller aux toilettes et affronter les bestioles et herbes qui piquent les fesses ; ou simplement pour éviter de s’assoir sur une cuvette sale. Go girl est encore un accessoire en silicone, celui-ci permet d’uriner debout. A rincer après usage, l’objet est simple d’utilisation, léger, ne prend pas de place dans les sacoches. Prix d’achat : 19,90€
    Plus d’info sur : www.youpee.fr
  • L’implant contraceptif : Si vous souhaitez partir protégée, l’idée de l’implant peut être intéressante. Sûr à 99%, sa durée de vie est de 3 ans. Pas besoin de partir avec un stock énorme de pilule ou de chercher des capotes dans des pays où ça ne se fait peut-être pas trop. Parlez-en à votre gynécologue et surtout posez le au moins 6 mois avant le départ pour être sûr que c’est un mode de contraception qui vous convient.

Quelques accessoires féminins indispensables ?

En plus des accessoires du quotidien cycliste, certaines d’entre nous aimeront peut-être ajouter ces quelques accessoires :

  • Un foulard : accessoires léger qui permet de parer rapidement à toute situation et vous offre un choix de tenues variées grâce au pliage. La fille voyage te donne quelques idées pour le nouer
  • La fausse alliance : au choix. certaines aiment en porter une. Moi, même mariée je ne mets pas d’alliance. Je ne suis pas sûre que cela fasse une différence importante.

Femme, cyclotourisme et végétarisme ça fonctionne ?

OUI – Mais bon, le genre n’a rien à voir dans cette affaire. Le tout c’est d’être au point sur la nutrition végétarienne en amont pour garder tes forces durant le voyage.

Y’a-t-il des pays à éviter pour les voyageuses solitaires ?

OUI ET NON – Dans tous les cas, tu dois te renseigner sur ta destination avant de partir. Dans certains pays les droits de la femme sont bien différents de la liberté que tu connaitras. Donc si tu te renseignes suffisamment tu prendras conscience des risques que tu encours et des compromis que tu devras faire pour y aller en sécurité. Pour prendre l’exemple le plus simple, si tu vas dans un pays tel que l’Iran, tu risques de subir des mains baladeuses au minimum. Si tu souhaites y aller malgré tout, tu dois être prête à cette situation afin de pouvoir l’éviter, la contourner et surtout bien réagir pour t’assurer que ça n’aille jamais plus loin.

Elles voyagent à vélo et en solo

Inspirantes et joyeuses, voici quelque voyageuse à vélo qui devraient vous motiver à partir sur la route selon vos rêves :

Quelques sites et livres pour aller plus loin


Et toi quelles sont tes astuces, conseils ou accessoires pour voyager à vélo en solitaire en tant que femme ?
Tu as un blogue de voyage à vélo au féminin ? Poste le dans les commentaires, je l’ajouterai à la liste.

  • Pat

    Bonjour Laura et à tous, Je n'ose pas partir en périple seule en vélo couché et je ne suis pas sūre d'être faite pour ça...il n'y a pas de partage, comme par exemple...c'est important de découvrir à deux ..et dormir sous tente en pleine nature je ne dormirais pas. Pat. Bien à vélo couché!

    • Laura

      Tout le monde n'a pas les mêmes envies ou besoins. Le plus important c'est de savoir ce que tu veux et ce que tu ne veux pas. Cependant j'espère entendre de moins en moins de femmes qui souhaitent vivre une telle expérience sans oser se lancer. Merci pour ton commentaire.

  • Julie Béguier

    Bonjour laura, je pars pour une petite virée de 3 mois au US (LA to Key West... peut etre cuba...) à la mi-septembre, c'est un voyage que je devais faire avec un ami américain, mais un imprévu de son coté risque de faire de ce voyage en duo un solo pour moi... c'est ma premiere expérience du cyclo touriste (je suis plutôt une marcheuse ;)) je vais lire de long en large ton site, mais je suis preneuse de toutes informations quelqu'elles soient, et un échange plutôt qu'une lecture me parait beaucoup plus enrichissante... j’espère a bientôt Julie

    • Laura

      Bonjour Julie, Quelle chance tu as. N'hésites pas à m'envoyer un courriel avec des questions. Ce sera plus facile pour moi :) laura@cyclonomade.net

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *